De retour de vacance

Il y a quelques semaines déjà se finissaient mes belles petites vacances. Je crois qu’une partie de moi y était resté, ce qui explique aussi pourquoi il m’a fallu tant de temps avant de me remettre sur mon blog. Mais chaque chose a une fin (ce qui n’est pas une fin en soi comme dirait le Zifnab !).

Voici donc un bref retour de mes vacances au Mont-Tremblant (Québec) en compagnie de mes amis Laurent, Thomas et Gaëlle, puis de celles sur l’île Yager (Ontario) avec ma grande famille.

W-E au Mont-Tremblant

Partis à 4 pour rejoindre le Mont-Tremblant, les seuls montagnes du Québec (et les plus connus donc), il nous a fallu plus de 3h pour l’atteindre. Pour information, nous étions plus exactement dans le parc naturel du Mont, un lieu extraordinaire empli d’animaux sauvages : loups, ours, chevreuils, cerfs, renards, etc.

Thomas avait en grande partie organisé l’évènement : camping, tentes, barbecue et petits programmes ! Le temps n’a pas été de notre côté cette fois-ci avec une pluie quasi-continue et un froid à faire frémir les canards. Mais cela ne nous a pas empêché de bien en profiter !

Je n’ai malheureusement pas croisé beaucoup d’animaux et j’avoue que le temps grisâtre ne m’a pas toujours donné envie de partir faire de grande vadrouille (hérésie pour un scout !). 😉 Mais j’ai tout de même eu la chance d’en croiser certains et de les immortaliser avec mon petit appareil photo !

Au petit matin…

Un gentil petit suisse !

Un gros corbeau

Un jeune cerf !

Parc du Mont-Tremblant

La plupart de mes photos ont été prises durant une petite excursion de quelques heures (et sous la pluie) en compagnie de Gaëlle. Pendant ce temps-là, Thomas et Laurent entreprenaient une belle via-ferrata qui les a beaucoup marqués !

Je pense que je retournerais dans ce grand parc naturel. La prochaine fois, si le temps est avec moi, je pisterais les ours et les loups ! 🙂

Semaine sur Yager Island

Yager Island est une petite île se trouvant sur le lac Newboro en Ontario, à environ 2h d’Ottawa. Là encore, il s’agit d’un coin nature où on se sent vraiment… bien. Difficile à expliquer car concrètement, c’est juste une petite île où il n’y a pas grand chose.

Mais pour moi, c’est un petit paradis : loin du bruit des villes, loin des lumières artificielles. On regarde un merveilleux ciel étoilé la nuit, on pêche le matin, on se baigne l’après-midi, on enchaîne les barbecues et feux de camps… Un vrai régal pour tous ceux qui souhaitent faire un bon break avec la vie citadine !

À propos de pêche, j’avoue bien aimer cette petite activité. En plus, je pense que les poissons m’aiment bien (c’est mon signe astrologique après tout !). Le seul point négatif est que je n’aime pas les faire souffrir… Parfois, on attrape de petits poissons et comme ceux-ci ont trop mordu dans l’hameçon, il n’est plus possible de les sauver… Cela fait un peu réfléchir.

Mais côté pêche, j’ai reçu une petite formation éclair en compagnie de pêcheurs chevronnés ! Comment choisir son hameçon et son appât en fonction des poissons, comment repérer les bons coins d’eau, comment attraper de beaux poissons ! Je ne compte pas le nombre de poissons différents attrapés d’ailleurs ! 😉

En dehors de la pêche, sur notre île, il n’y avait bien sûr pas de gros animaux. Mais des hérons et des buses (ou faucons ?) y passaient régulièrement. De plus, j’ai eu la surprise de découvrir une petite famille d’écureuils roux ! Les premiers que j’aperçois au Canada ! En général, on retrouve des écureuil gris ou noirs ; les roux sont très rares (car plus faibles que les autres).

Tout cela me fait dire qu’une île, c’est bien un petit microcosme !

Un de nos bateaux !

Jeux d’eau !

Une île que j’aimerais tant avoir 😉

Jeux de lumière avec le ciel et les nuages

Lune

Toutes mes photos ont été prises à main levée (dont celle de la Lune) car je n’avais pas emmené mon trépied. J’avais souvent mon réflex sur moi, mais la règle dit que c’est dans les rares occasions où vous n’avez pas votre appareil que se déroulent sous vos yeux les plus merveilleuses actions !

Je ne compte donc plus le nombre d’animaux ou scènes que j’aurais aimé immortaliser ! En attendant, voici quelques photos de faune sauvage (plus ou moins).

Mini-sauterelle !

Grillon

Une mouette bien sûr d’elle !

Mouette (2)

Un rapace (faucon ?)

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment adoré ce lieu magique. Bien sûr, je ne suis pas non plus malheureux de retrouver la « civilisation » mais… ce n’est pas pareil. Au fond, je sais que je reste un éternel rêveur. J’ai besoin de mes moments de quiétude et de nature pour me sentir bien (et cela, même si je me fonds très bien dans la masse d’une ville !).

Équipement photo :

  • Pentax K100D Super + 18-55mm de base
  • Tamron 70-300mm
  • Tamron 90mm (macro)

Outre mon équipement, j’ai beaucoup joué avec les réflex de mes oncles : un Canon EOS 400D, et un Nikon D70 ! De bons appareils, c’est certain.