Vidéo d’un photographe sur la ville de Québec !

De même que je vous propose de visionner cette magnifique vidéo d’un photographe (qui fait le tour du web depuis peu !), je vous propose de décortiquer cette vidéo pour comprendre sa technique ! ^______^

Concrètement la technique n’est pas « ardue ». Par contre, il y a un réel travail dans le choix des plans, la qualité photographique, la gestion des lumières et temps de pose, et enfin, sur le montage et choix de la musique. Bref, un excellent travail !

Explication :

L’auteur précise que la vidéo a été faite avec un réflex numérique (une des raisons de la qualité impeccable de l’image) par prise d’images successives. La méthode est saisissante mais assez simple à décortiquer.

A noter qu’il s’agit de mes propres déductions à partir de cette vidéo, il y a bien sûr d’autres méthodes pour y parvenir. De plus, malgré mes explications, je me doute bien que certains termes photo ou vidéo vous seront inconnus… N’hésitez pas à poser des questions en cas de doute.

Partie 1 – Côté prise photo :

  1. Appareil réglé pour prendre des photos à une intervalle donnée et régulière (exemple : 1 photo toutes les 2 minutes). On remarque aussi que les plans étant larges, il s’agit sans doute d’un objectif de type « très grand angle » (ultra-wide angle) avec compensation de distorsion (éviter l’effet fish-eye).
  2. Photo en pose longue (ex : 1 minute) en petite focale (ex : f/16). Le but, avoir des effets de lumière dynamique pour obtenir des trainées de lumières (la vitesse), tout en limitant d’avoir des « spots » lumineux immondes (la focale)
  3. Utilisation d’un filtre de type ND (densité neutre) servant à limiter l’absorption de la lumière par l’objectif. En clair, grâce à ce filtre, on obtient une image très apaisante (et non trop lumineuse) avec un temps de pose long.
  4. Utilisation d’un trépied nécessaire pour que chaque photo ait exactement le même plan et que les images soient parfaitement stables.
  5. Utilisation d’une télécommande de déclenchement photo pour paramétrer l’appareil à distance.
  6. Optionnel : Si l’appareil n’est pas un réflex professionnel, on sera obligé d’avoir un grip d’alimentation supplémentaire (en gros, une batterie en plus qui doublera voir triplera le temps d’utilisation possible de l’appareil).

Partie 2 – Traitement de l’image (ordinateur) :

  1. Vérification et calibrage de l’ensemble des photos par séquence pour ajuster la colorimétrie et obtenir des photos homogènes. Les photos sont traitées par lot via un logiciel de retouche de type Adobe Photoshop Lightroom.
  2. Optionnel : Suppression des tâches visibles ou des pixels morts qui pourraient apparaître. Ce n’est pas obligatoire dans le sens où de toute façon, ce type de vidéo tourne sans doute dans les 12 à 18 images par seconde. On peut donc voir que la vidéo n’est pas totalement fluide (il faudrait au minimum 24 images par seconde pour cela), mais assez rapide pour que l’oeil ne perçoive pas instinctivement les défauts sur une photo isolée.
  3. Dérushage des photos (on les trie et on ne garde que celles utiles) puis montage vidéo par séquence via un logiciel (ex : Sony Vegas, Premiere Pro, Avid, etc.). On y ajoute la bande son qu’on ajustera en fonction des séquences, de même qu’on rajoutera les effets de transition si nécessaire.

Note : Je ne traiterais pas des parties liées à l’encodage de la vidéo pour obtenir une qualité maximale avec un minimum de « poids »… Le post ferait 2 pages rien que pour cela !

Conclusion :

En clair, le travail présenté ici par ce photographe est impressionnant car nécessite beaucoup de temps (autant en prise qu’en traitement) et par son sens artistique. Cela nécessite aussi de très bonnes connaissances en photographie et de bonnes connaissances en montage vidéo. Et enfin, un matériel tout de même conséquent…

Enfin, merci à mon ami Tom’z de m’avoir fait découvrir cette vidéo !

2 Comments

  1. Merci pour les précisions, ça faisait un moment que je me demandais comment ce type de vidéos étaient faites.

  2. I came across your blog and was impressed. You have some very good information in here. Where do you choose to research – just curious of course? Keep up the excellent journaling.

Les commentaires sont fermés.