Saint-Eustache et son marché aux puces !

Dimanche dernier, en compagnie de mon colocataire Alexandre et de son amie Noémie, je me suis rendu au « célèbre » marché aux puces de Saint-Eustache. Ce marché est très connu des montréalais pour sa taille et son ambiance, et pour moi, il s’agissait surtout de sortir un peu de Montréal (même si la ville en question est à moins de 30 minutes du centre-ville !).

Les marchés aux puces sont peu fréquents au Québec. Ce n’est pas vraiment dans leur culture en fait. A la place, il y a plutôt des « ventes de garage » où chaque habitant peut décider de mettre ses affaires en vente devant sa porte. Évidemment, c’est souvent au Printemps / Été qu’on voit cela, ce qui correspond soit aux grands « ménages de printemps » soit aux déménagements du 1er juillet (journée québécoise pour déménager / emménager !).

Ici, un marché aux puces correspond plutôt à grande brocante où on retrouve autant des particuliers que des professionnels. On y trouve de tout : des antiquités, des meubles, des jouets, des livres, des vêtements, de l’alimentaire, etc. Celui de Saint-Eustache est relativement grand et se décompose en 2 parties : une couverte (plutôt professionnelle), et une en plein-air (mixte).

Personnellement, j’ai failli acheter tout et n’importe quoi (comme à mon habitude). J’ai dû lutter pour ne pas acheter :

  • une canne à pêche (neuve)
  • des bâtons de golf (usagés)
  • une crosse de hockey (usagée)
  • des rollers ou un vélo (usagés)

Et comme j’aime les vieilleries, je me serais bien laissé tenter par un tourne-disque… Mais j’ai résisté ! Aucun achat « farfelu » ou « inutile » (quoique pour moi, ce n’est jamais inutile). Alex et Noémie ont par contre acheté quelques vêtements (neufs) et des affaires de pêches ou de déco ! Comme quoi… Au final, ce n’était pas moi le plus dépensier !

Vue 1

Vue 2

Suite à cette petite visite et flânerie marchande, nous avons rejoint un ami de Noémie pour souper avec un beau BBQ (toujours à St-Eustache). Au départ, notre but était de manger du homard (c’est la saison !) mais malheureusement, nous nous y sommes pris un peu tardivement et aucun magasin n’en avait encore… Les seuls que nous avions trouvé étaient de très gros homards (6 à 7 livres !) et selon mes camarades québécois, plus ils sont gros, moins ils sont bons !

Nous nous sommes donc orientés vers un BBQ plus classique avec poissons et viandes ! En bon canadien, j’ai pris une truite arc-en-ciel entière et du poulet (c’est un souper assez conséquent de fait…). La truite au BBQ était… succulente ! Un vrai régal… Huuum… Pis en plus, ça me donne ainsi l’impression que je mange « sainement » ! ^_____^

BBQ !

Et miam ! ^____^

Une belle journée à refaire ! ^________^