Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses collègues…

Ah bah oui. Dans ma petite entreprise, il y a de temps en temps des journées déguisées. Par exemple, le thème « Plage » ou « Pyjama », ou encore « Suit up ». Et là, et bien, c’est « Like a Douche » (voir un peu plus…).

Traduction de « Douche » : a word to describe an individual who has shown themself to be very brainless in one way or another, thus comparing them to the cleansing product for vaginas.

Traduction de « Douchebag » : Someone who has surpassed the levels of jerk and asshole, however not yet reached fucker or motherfucker. Not to be confuzed with douche.

Bon, on emprunte des trucs à droite à gauche auprès d’amis, pis on fait quelques menus achats, et on finit par regarder des photos et vidéos sur le thème. Et oui. J’étudie consciencieusement le sujet et j’avoue que parfois… [argh]

Alors là, j’ai sorti la panoplie du gars au double col relevé avec chemise flamboyante (car oui, il faut être tape-à-l’oeil), des lunettes de soleil, pis des signes chinois (car il paraît que ça impressionne la douchette), et un max de gel (acheté pour l’occasion).

_IGP3155

Essai 1 – Position du « Winner »

_IGP3147

Essai 2 – Position du « Like a Boss »

_IGP3151

Essai 3 – Position du « You’re so useless against me »

Bon. Je peux maintenant vous l’avouer en toute sincérité. On me pose souvent la question de « Mais que fais-tu le soir Arthur ?? ».

Et bien la réponse est simple.

Quand je ne prépare pas mon plan d’invasion de l’univers, je sors la nuit dans mon habit de super-héro afin de sauver la population de Montréal en tant que « Arthur-le-dur ». À mon actif, le sauvetage d’un pigeon qui allait sauter d’un balcon. Pour le reste, il y a Batman.

Related Images:

One Comment

Les commentaires sont fermés.